Escale à Ushuaia

Escale à Ushuaia, Argentine

Ushuaia, la ville la plus au Sud de la Planète, est située sur l’île de la Terre de Feu. Alors que Ferdinand Magellan explorait les détroits entre les Océans Pacifique et Atlantique en 1520, il fut étonné par la fumée et les feux qui semblaient apparaître à chaque tournant. Ces feux, qui étaient maintenus constamment allumés par les indiens Yaghan et Ona, furent à l’origine du nom de "Tierra del Fuego," Terre de Feu. Peu de choses ont changé depuis l’arrivée de ces intrépides explorateurs. L’abondance de la faune, la beauté fascinante et l’histoire mystérieuse de cette terre sont source d’une irrésistible fascination.

 

Située au sud du Détroit de Magellan, la Terre de Feu (Tierra del Fuego) est l'île principal d'un archipel.
Elle est séparée de la Patagonie tout en y faisant partie, mis à part son peuplement indigène. Les premiers habitants de cette zone étaient des aborigènes Yánamas, des pêcheurs de mollusques qui habitaient des huttes dans la Baie Lapataia

Ushuaïa est la capitale de la Province de Terre de Feu, Antartique et Iles de l'Atlantique Sud.

La température moyenne en hiver est de -2°, et en été le thermomètre peut atteindre les 30°.

La Terre de Feu est appelée Terre du Bout du Monde, et elle offre une quantité infinie de paysages : rivières, mer, montagne et végétation exubérante.

C'est le point de départ idéal pour de nombreuses excursions. Une expérience fascinante, unique au monde.
La ville de Ushuaia est la plus australe du monde. Située au bord du Canal de Beagle et entourée par les Monts Martial, elle offre la possibilité de faire de superbes randonnées et ballades en mer, en montagne et dans la forêt.

C'est en septembre 1884 qu'une expédition Argentine débarque à cet endroit dans le but de fonder une sous préfecture. Le 12 Octobre de la même année le drapeau argentin est hissé face à la Baie de Ushuaïa.

La ville s'est surtout développée à partir des années 1970 quand le gouvernement de l'époque décida de promouvoir les activités industrielles sur ce territoire.

Le nom de Ushuaïa vient de la langue des indiens yaghanes ou yámanas, ses premiers habitants, et veut dire "baie qui pénètre vers le couchant".

Les premières habitations ont été construites par la South American Missionary Society, Eglise anglicane qui durant les 40 premières années s'est occupée d'évangéliser les aborigènes.

Aujourd'hui, la ville possède un aéroport et une infrastructure pour accueillir les touristes du monde entier. Ushuaïa est un endroit paradisiaque. C'est le Bout du Monde... et ce n'est pas rien...
On peut commencer la visite de la ville à partir de la Costanera Avenida Maipú qui borde le Canal de Beagle. C'est par cette avenue que l'on rejoint le Port de Ushuaïa et le club Nautique. Une passerelle mène jusqu'à la péninsule où l'on a une vue spectaculaire de la ville.
Dans cette zone se trouve la Baie Encerrada, gelée en hiver et qui sert de piste de patinage. En revenant vers le centre par la rue Malvinas Argentinas, on peut voir la Casa de Beban et une reconstitution de Village Ancien (Pueblo Viejo), relique de l'ancienne Ushuaïa des pionniers.
En passant par la rue commerciale San Martín, au croisement avec Yaganes, se trouve le légendaire Presidio et sa prison (aujourd'hui un musée maritime). Cette prison (fermée en 1947) est le symbole de la colonisation de Ushuaïa. Sa construction commença en 1902 et se termina en 1920. Composée de 5 pavillons et de 380 cellules, elle abrita des criminels, voleurs, prisonniers politiques, militaires, etc. Parmi les prisonniers célèbres figurent l'anarchiste Radowitzky (qui tua le commissaire Falcón et fit une fugue spectaculaire par la mer jusqu'à Punta Arenas), ou le "Petiso Orejudo", Santos Godino (un assassin d'enfants à Buenos Aires).
Les prisonniers qui faisaient preuve de bonne conduite, avaient la possibilité de travailler à l'extérieur de la prison et recevaient de l'argent qu'ils pouvaient envoyer à leurs familles ou récupérer à leur sortie.
C'est ainsi que Ushuaïa s'est développé autour de cette prison, avec les nombreux ateliers et commerces employant ces prisonniers : imprimeries, cordonneries, tailleurs, charpente, boulangerie, pharmacie, etc.
 

Le train du Bout du Monde

C'est l'autre grande attraction de Ushuaïa. Le "Tren del Fin del Mundo" ou alors "Ferrocarril Austral Fueguino" a son histoire liée avec celle du Presidio.
Ce train se compose de wagons chauffés avec de grandes fenêtres et tirés par une locomotive à vapeur. Le trajet est de 8 kilomètres depuis la "Estación del Fin del Mundo" jusqu'à la "Estación Parque Nacional Tierra del Fuego". Le voyage complet aller et retour dure environ 1h40.

Le train longe le Río Pipo et permet de voir une reconstitution d'un campement yámana (aborigènes de la région), et ce termine à l'intérieur d'une forêt dense dans le Parc National.
 

El Faro "Les Éclaireurs"

Une des attractions les plus connues de Ushuaïa c'est ce phare se trouvant sur un des îlots du Canal de Beagle, face à la ville.
On l'appelle plus communément le Phare du Bout du Monde. C'est une tour de 11 mètres de haut, peinte avec des bandes rouges et blanches, et il est alimenté par des panneaux solaires qui fournissent l'énergie à fonctionnement.
 

Excursions

L'été est la meilleure période pour "aller à l'aventure" en Terre de Feu : on peut faire du trekking dans les montagnes, des randonnées à cheval ou en VTT dans le Parc National de Terre de Feu. C'est aussi la période pour aller à la pêche ou faire des balades en bateau sur le Canal de Beagle, au Cap Horn et même pour se rendre jusqu'à l'Antarctique Argentine.

Le Parc National de Terre de Feu : c'est la principale attraction de l'île et s'étend sur 63.000 hectares. On peut y découvrir les lacs Escondido et Fagnano, le glacier Martial. La possibilité est offerte de visiter les ranchs typiques de Patagonie comme celui de Harberton. La petite localité de Tolhuin possède beaucoup de charme et on pourra se rendre pas très loin sur les bords des lacs Chepelmut et Yehuin.
La côte est l'endroit idéal pour observer les oiseaux de la région comme les albatros, les pétrels et les canards. Dans la mer on peut y voir une espère rare de loutre marine que l'on nomme là-bas "chungungo".

A l'intérieur des terres vivent le guanaco et un renard coloré et spécifique de la Terre de Feu. Il est à noter que l'introduction du Castor Canadien a causé des ravages sur le milieu ambiant, celui-ci construisant des digues et provoquant des inondations qui sont à l'origine de la mort de nombreux arbres.

On peut se rendre à l'extrême nord de l'île pour découvrir Río Grande, la seconde ville de Terre de Feu et centre de l'industrie, de l'élevage et du pétrole de Terre de Feu.

 

Source Wikipédia Crédits Photos : © benjamin cabassot - Fotolia © Scott Maxwell - Fotolia