Escale à Singapour

Escale à Singapour, Singapour

Toute entière dédiée au commerce, Singapour, dont les gratte-ciels semblent pointer leur cime vers le ciel, est une ville caractérisée par une extrême propreté et une absence totale de criminalité. Elle renferme un véritable tourbillon de gens et de cultures, venus à Singapour à la recherche du tout-puissant dollar. Goûtez aux saveurs du Singapour colonial au Raffles, où a été inventé le Singapore Sling, à Emerald Hill, avec ses charmants pavillons d’avant-guerre, au jardin botanique victorien ou sur les pelouses verdoyantes du Padang Cricket Club. Et faites quelques emplettes sur Orchard Road.

Singapour permet de découvrir facilement plusieurs facettes de la civilisation asiatique.

Pour découvrir son atmosphère, flânez au hasard des rues : Chinatown, Little India et Arab St restent fascinantes. Les berges de le rivière Singapour méritent le détour, surtout le soir. Boat Quay est devenu un lieu très prisé des noctambules, alors que Clarke Quay (d'où partent des bateaux proposant des promenades fluviales) offre plutôt des distractions familiales.

Dans le quartier colonial, au nord de la rivière, se dressent encore les imposants monuments de la domination britannique : l'hôtel de ville, le Parlement, le musée, les églises à l'architecture victorienne... nombre d'entre eux ont gardé leur fonction d'origine. Le quartier des affaires (Central Business District) est le cœur commercial de la ville.

Le Padang, jadis haut lieu de la vie coloniale, est entouré d'imposants bâtiment coloniaux. Dans Beach Rd, l'hôtel Raffles, ouvert en 1887, est une véritable institution, considérée par le gouvernement comme un élément du "patrimoine culturel et architectural" de la ville. Rénové en 1991, il a cependant conservé l'atmosphère surannée de l'Orient du temps de Somerset Maugham.

Chinatown, cœur de la vie culturelle de Singapour, permet de découvrir le mode de vie des immigrants chinois qui construisirent la ville actuelle.

Little India est à visiter de préférence le dimanche, quand les temples ne désemplissent pas et que des centaines d'Indiens et de travailleurs immigrés du Bangladesh bavardent sur le trottoir. Serangoon Rd abrite plusieurs temples, ainsi bien sûr qu'une foule d'épiceries, de magasins de fleurs, de bijouteries...

Arab St constitue, pour sa part, le cœur du quartier musulman : c'est là que vous trouverez batiks indonésiens, sarongs, narguilés, rosaires, essences de fleurs ou calottes de hadji.

C'est à Orchard Rd, vitrine de la ville moderne et des plaisirs du capitalisme singapourien, que se trouvent la plupart des centres commerciaux ultramodernes, des hôtels de chaînes internationales, des boîtes de nuit, des restaurants et des bars. Mais c'est là aussi que se trouve par exemple Peranakan Place, groupes d'anciennes maisons abritant le Peranakan Showhouse Museum. Les Peranakan sont des Chinois des Détroits qui parlaient un dialecte malais et dont les coutumes empruntaient à la fois aux traditions chinoise et malaise.

Crédits Photos : © dzain - Fotolia ;©Scott Maxwell - Fotolia