Escale à Penang

Escale à Penang, Malaisie

Au large de la côte nord-ouest de la péninsule malaise, cette île que l’on a baptisée la “Perle de l’Orient” est reliée à la terre ferme par un des plus grands ponts du monde. Sa capitale, Georgetown, porte encore les traces des dominations étrangères, auxquelles sont venus se greffer des édifices ultramodernes tel le Komtar, complexe de 65 étages comprenant centres commerciaux et restaurants. Cette île fascinante abrite le temple bouddhiste Kek Lok Si.

L'État malais de Pulau Penangcomprend l'île de Penanget une bande de terre ferme nommée Seberang Perai, qui constitue la province de Wellesley. Penang(285 km2) devint une colonie britannique en 1786 sous le nom d'île du Prince de Galles. Sous les Anglais, Penangdevint l'un des plus gros ports commerciaux d'Orient avant de suivre le destin des autres États de la Fédération malaise et d'obtenir l'indépendance en 1957. Appartenant à la fédération depuis 1963, tout comme Malacca et Sabah, il est dirigé par un gouverneur nommé par le gouvernement central. Aujourd'hui, Georgetown, sa capitale, est une ville animée, un mélange d'histoire et de tradition asiatique et occidentale qui constitue l'une des principales attractions touristiques du pays. Après Kuala Lumpur et Johore Bahru, elle représente le troisième pôle commercial du pays, mais aussi une importante destination touristique riche en attractions.

     La petite île possède la plus forte densité de toute la Malaisie, la communauté chinoise se taillant la part du lion. Plus de 60% de la population est composée de Chinois alors que les Malais n'en constituent que 23% et les Indiens 11%. Naturellement, cette prédominance est également manifeste dans les rues, bordées de maisons chinoises magnifiquement décorées, de temples qui célèbrent les fêtes bouddhistes ou maoïstes et animées de marchés aux fruits et légumes. Georgetown respire l'atmosphère d'une ville asiatique, mais son héritage occidental est lui aussi évident. Au centre de la capitale se dressent encore les anciens remparts du fort Cornwallis, où le fameux capitaine Light débarqua en 1786. À l'origine, le fort n'était qu'une palissade en bois, mais il fut solidement reconstruit en pierre par des forçats en 1804.

     Aujourd'hui, il abrite un amphithéâtre en plein air, une galerie historique et un atelier de production et de vente d'objets artisanaux. Il compte également des centaines de canons, dont bon nombre furent réquisitionnés auprès des pirates locaux, notamment le fameux canon historié et datant de 1600 que les Hollandais offrirent au sultan du Johore, le Seri Rambai : considéré comme un symbole de fertilité, il fait l'objet de dons floraux et de prières de la part des femmes stériles. Le parcours de ce canon jusqu'à Penangfut plutôt mouvementé puisqu'il fut tout d'abord prélevé par les Portugais, puis transféré à Java, où il séjourna pendant quelque temps avant de finir entre les mains des pirates. Le temple de Kuan Yin Teng, lui aussi dans la vieille ville de Georgetown, est l'un des lieux saints les plus fréquentés de la ville. Quant au Kek Kok Si d'Air Itam, c'est le plus grand temple bouddhiste de tout le Sud-Est asiatique. Sa construction date de 1893. La maison de Cheong Fatt Tze à Georgetown, peinte en bleu et datant de la fin du XIXe siècle, est un bijou architecturel.

     Toute l'île abrite plusieurs kongsis, des édifices dans lesquels se réunissaient les clans chinois, mais également utilisés comme lieux de culte. L'un des plus célèbres est le Khoo Kongsi ; brûlé le jour même de son achèvement, il fut immédiatement reconstruit. Pour jouir de la plus belle vue sur la ville et l'ensemble de l'île, un funiculaire mène à la colline de Penang, 830 m au-dessus de Georgetown. La ville compte également de très beaux parcs comme le PenangBird Park, qui couvre environ 5 acres de Seberang Jaya et recense plus de 400 espèces d'oiseaux du monde entier. Ainsi qu'une multitude d'îles artificielles agrémentées de cascades et de jardins, de plantes ornementales et d'une incroyable variété d'orchidées et d'hibiscus. Non loin de la capitale s'étend le parc récréatif de Bukit Mertajam, situé à environ 18 km du quai réservé aux ferries de Butterworth, près de la ville de Bukit Mertajam.

     C'est une oasis d'une rare beauté : son climat frais a favorisé l'exubérance des fougères et des fleurs sauvages, au milieu desquelles évoluent un grand nombre de papillons exotiques et de très beaux oiseaux. Les passionnés de papillons ne manqueront pas de visiter la PenangButterfly Farm de Teluk Bahang, où plus de 100 espèces de papillons et d'insectes vivent en paix dans de magnifiques jardins tropicaux. En revanche, les amoureux du farniente en bord de mer seront ravis de découvrir la merveilleuse plage de Batu Ferringhi.

Source Wikipédia Crédits Photos : © Scott Maxwell - Fotolia