Escale à Montevideo

Escale à Montevideo, Uruguay

L’Uruguay est le second plus petit pays d’Amérique du Sud. En dehors des limites urbaines, 90% du territoire uruguayen est consacré à l’élevage. Montevideo, sa capitale, est la plus grande ville de la nation. La légende raconte que son nom vient des mots “monte vide eu”, signifiant “Je vois une montagne" prononcés par Magellan lors de son arrivée en 1520. Située dans un endroit pittoresque le long des rives du fleuve Plate, Montevideo évoque toutes les saveurs de l’Espagne avec ses bâtiments massifs, ses patios cachés et ses places ombragées si caractéristiques.

La Suisse américaine : c'est là le surnom qui a été donné à Montevideo et qui évoque très bien ce que représente cette ville relativement petite mais qui représente la capitale gouvernementale, commerciale et culturelle de l'Uruguay. La réputation de Montevideo se base sur certaines caractéristiques dont les habitants de la ville sont particulièrement fiers : en premier lieu, c'est la métropole américaine qui présente le taux d'investissement le plus élevé dans le domaine financier et commercial et qui présente le revenu brut le plus élevé.

     Ceci nous induit à penser qu'à Montevideo, où se déroulent régulièrement une série événements culturels internationaux de première importance et où les endroits voués au délassement sont toujours bien remplis … on vit plutôt bien ! Cette sensation est omniprésente chez le touriste tandis qu'il déambule parmi les quartiers caractéristiques de cette ville où l'on trouve une vitalité semblable à celle de Rio, une philosophie épicurienne fort proche de celle qui caractérise Salvador Bahia, de même que les couleurs et les sons qui sont caractéristiques des quartiers les plus animés de Buenos Aires. Montevideo, peuplée par un million et demi de personnes, abrite pratiquement la moitié de la population de toute la nation.

     L'une des devises de cette ville est "aime tes hôtes", son cœur est représenté par la vieille ville qui semble avoir été transportée, depuis une époque fort reculée, dans un tissu urbain qui, a quelques mètres de distance, apparaît extrêmement moderne et presque hypertechnologique. On appréciera La Plaza Independencia, de même que la zone du Sarandi qui représente le cœur culturel de la ville où, à quelque distance du Torres Garcia a Museum avait l'habitude de se promener Jorge Luis Borges.

     Le centre religieux de la ville, dans laquelle la foi chrétienne est extrêmement forte, est représenté par la cathédrale. On aura l'occasion de faire un shopping très divertissant sur les marchés qui se trouvent près du port, dans la zone du "dockside". Ici, les échoppes sont ouvertes vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sont animées par des artistes de rue ce qui, avec les cabarets, la musique, la décoration urbaine et les appétissantes odeurs dégagées par les spécialités préparées un peu partout, comme le "parrillada chivito" et les fromages cuits sur la pierre contribue à faire de chaque promenade un vrai spectacle, toujours imprévisible. On aura également l'occasion de faire du shopping dans les quartiers caractéristiques de Pocitos, Carrasco, Punta Carretas et Tres Cruces.

Source Wikipédia Crédits Photos : © skyf - Fotolia © Scott Maxwell - Fotolia