Escale à Grand Cayman

Escale à Grand Cayman, Iles Cayman

Iles Cayman : une destination qui veut dire soleil, lunettes noires, maillots très colorés et bronzages spectaculaires. Une traduction peut-être libre, mais qui ressemble de très près à la vie ici, à la latitude des loisirs balnéaires par excellence, du paradis des plongeurs et du repos. Avec une population peu nombreuse et éparse, les îles Cayman ont conservé cet aspect de paradis oublié par la civilisation, même grâce au respect des leurs habitants pour la nature.

     

Leur histoire - très semblable à vrai dire de celle de toutes les autres îles des Caraïbes - traversée par les Amérindiens, les colonisateurs, les pirates jusqu'à l'indépendance à l'ombre du Commonwealth britannique, a été véritablement bouleversée par le tourisme qui, dans l'après-guerre, a fait de ce coin de paradis un lieu très fréquenté par les Américains d'abord et ensuite par des milliers de touristes anglais et plus généralement européens.


     La plus grande île de l'archipel est, évidemment, Grand Cayman, longue à peine 45 kilomètres, qui s'allonge au soleil des Caraïbes, entre Cuba et la Jamaïque. Le climat est chaud sans être étouffant, en été comme en hiver, car le second se distingue du premier seulement par quelques degrés en moins et par un vent sec. Les pluies sont rares et courtes, puisqu'il s'agit d'une des régions les moins pluvieuses au monde.


     Paradis politique outre que touristique : il paraît qu'ici non seulement les partis politiques n'existent pas, mais ils sont même hors-la-loi ! Les gens qui ont des idées se regroupent et proposent leur crédibilité de manière très civile et détachée, en se concentrant seulement sur les problèmes concrets. Un sujet sur lequel tout le monde est d'accord est certainement la protection de l'environnement : les îles Cayman possèdent de très nombreux parcs naturels, non seulement marins, mais aussi des réserves naturelles pour les oiseaux et les autres animaux.


     La forte influence britannique a laissé ici beaucoup de traces, mais ce sont surtout les Américains, dont le pays est juste à côté, qui ont déterminé de façon très évidente la culture locale et qui ont beaucoup investi dans les structures touristiques du pays. Les traces historiques de Georgetown, né des restes du fortin de Fort George, bâti au XVIIIe siècle, sont toutes conservées dans le Cayman Islands National Museum, situé dans le bâtiment le plus ancien de la ville. West Bay, longue de 7 milles, est la plus belle promenade le long de la baie de la ville. Parmi les autres sites intéressants, Hell (enfer) - dont les plages superbes n'ont rien à voir avec un mot aussi inquiétant - le Queen Elizabeth II Botanic Park et le Cayman Brac qui traverse de fait la National Trust Parrot Reserve.

Connu comme un paradis fiscal, l’archipel des Cayman offre des plages paradisiaques dont la célèbre Seven miles Beach, considérée comme une des dix plus belles plages du monde. Vous y découvrirez des fonds marins d’une richesse exceptionnelle, un élevage de tortues et également les fameuses raies pastenagues.

Source Wikipédia Crédits Photos : © A Jaye - Fotolia © Scott Maxwell - Fotolia