Escale à Fort de France

Escale à Fort de France, Martinique

Bien situé au milieu de l'arc antillais, l'île aux fleurs présente un paysage très contrasté, offrant de nombreuses possibilités de découverte. Au sud, Le Marin est la base de départ idéale pour les croisières vers les Grenadines.

 

Tu es ce que tu parles, tu es ce que tu manges" : voilà un dicton qui représente à merveille le peuple qui vit sur l'île enchantée de la Martinique, certainement une des destinations les plus splendides des Caraïbes. A la Martinique on parle le créole, un mélange de plusieurs langues parmi lesquelles l'anglais, le français et le hollandais, qui donnent à cet idiome un caractère insolite et très musical. La cuisine créole, de son côté, a exactement les mêmes caractéristiques : savoureuse et relevée à souhait, elle peut être à la fois très délicate et très naturelle. Quoique la Martinique, et surtout son chef-lieu commercial et marchand, Fort-De-France, ait hérité de la France la langue, le style architectural, la nourriture et un certain style, il est vrai aussi que toute l'île a été fortement influencée par la culture africaine.


     Parmi les premiers "touristes" qui visitèrent la Martinique, il y eut Christophe Colomb qui y débarqua en 1502. Ce fut ensuite le tour des Français et puis des Espagnols qui, lassés de la résistance plutôt forte des autochtones, décidèrent de l'abandonner dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Les Français revinrent alors pour exploiter la Martinique du point de vue commercial, avec les plantations de canne à sucre. L'arrivée des esclaves changea profondément la culture et la société de l'île qui resta très étroitement liée à la France.


     L'île est dominée par la silhouette du massif volcanique de la montagne Pelée qui, avec son ombre inquiétante, rappelle à la population la force meurtrière de la nature : en 1902, une éruption soudaine raya littéralement de la carte la capitale Saint-Pierre et causa la mort atroce de presque tous ses 300 mille habitants.


     La vie commerciale de la Martinique se fonde en grande partie sur le tourisme qui, surtout au cours de ces dernières années, s'est fortement développé, mais la production de fruits ainsi que l'activité des distilleries ont contribué à la naissance de grands trafics et d'une activité frénétique sur l'île.


     Les marques de l'influence française sont certainement plus évidentes à Fort-De-France : après la destruction de Saint-Pierre, cette ville a repris le flambeau de la ville détruite par la violence de la montagne Pelée, des points de vue économique et institutionnel. C'est le centre commercial le plus important de l'île : sa baie très suggestive est une des plus belles du monde ;elle possède en outre un très grand nombre de jardins et de parcs urbains parmi lesquels celui de La Savane qui couvre cinq hectares ; très belle est aussi la cathédrale Saint-Louis, construite en 1895, en style typiquement catholique, c'est-à-dire avec un clocher. Très intéressante est aussi la Schoelcher Library, œuvre du célèbre architecte Henry Pick, qui est une des institutions culturelles les plus connues de ces latitudes. Elle fut construite à Paris pour l'exposition de 1893 et reconstruite ici, pièce par pièce, cinq ans plus tard.

 

Source Wikipédia Crédits Photos : © JYF - Fotolia © Scott Maxwell - Fotolia