Escale à Cozumel

Escale à Cozumel, Mexique

A seulement 18 Km de la côte Est du Mexique se trouve la plus grande île du pays, Cozumel, un véritable joyau dans les caraïbes pour les sports nautiques. Détendez-vous sous les palmiers d’une plage ou partez plonger avec masque et tuba sur le récif corallien de Palancar. Découvrez la petite ville de San Miguel, endroit parfait pour s’inspirer totalement de l’Art de Vivre mexicain : restaurants appétissants, boutiques alléchantes et une ambiance à nulle autre pareille. Sur le continent principal, débarquez à Playa del Carmen, la porte d’entrée sur les mystères du monde maya de Tulum. Construite en 564 avant J.-C., Tulum est le seul site du monde Maya à surplomber la Mer des Caraïbes.

C’est l’île mexicaine avec la plus haute densité de population, mais, surtout, c’est une des régions touristiques les plus célèbres au monde, destination chaque année de milliers de touristes provenant du monde entier.
On estime que, chaque année, au moins 20 millions de visiteurs arrivent ici, un chiffre record pour une station balnéaire.
En réalité, Cozumel est beaucoup plus qu’une simple station balnéaire, car elle combine le succès extraordinaire de ses plages et de ses structures d’accueil élégantes, modernes et fonctionnelles avec de merveilleux sites architecturaux et archéologiques qui nous font revivre l’histoire millénaire d’un pays possédant une richesse unique au monde en termes d’importants vestiges du passé.
Destination des mordus de plongée sous-marine, qui viennent ici plus que nulle part ailleurs admirer une abondance extraordinaire de poissons, de corail et d’épaves, Cozumel est une agréable combinaison et un symbole vivant de ce que le Mexique peut offrir en termes d’accueil chaleureux, de prix raisonnables, de superbes menus, de visites passionnantes, de musique et de relax.

En fin de compte, la raison du succès de Cozumel et de son énorme industrie touristique réside justement dans ce mélange incomparable.
L’histoire de Cozumel est une mosaïque d’événements aussi riches et intéressants que l’île elle-même : habitée, à ce qui paraît, par une population importante dès la préhistoire, ses premiers vestiges maya remontent à 300 avant J.-C. Port maya parmi les plus importants et point de référence pour le culte de la fertilité - il paraît que les femmes mayas s’y rendaient par milliers afin d’avoir la certitude d’engendrer des enfants sains et chanceux -, Cozumel est un des premiers centres de cette civilisation à subir les conséquences de l’arrivée des conquistadores espagnols : Cortez y débarque en 1519 et toutes les richesses et les œuvres d’art deviennent la proie des Espagnols d’abord et des pirates ensuite.
Presque oubliée, Cozumel attire de nouveau l’attention – bien avant que ne s’y développe le tourisme – avec la commercialisation du caoutchouc (et en particulier du chewing-gum) qui est embarqué ici en énormes quantités par les multinationales productrices de confiserie qui l’envoient vers les Etats-Unis et vers l’Europe.
Cela contribue, au XIXe siècle, à un premier essor de l’île qui, pendant la Deuxième Guerre mondiale, sera défendue par les forces alliées qui en avaient fait une base très solide servant à prévenir les attaques des sous-marins.
Non loin du centre, l’on peut encore admirer les traces de la civilisation maya et les témoignages de la forte spiritualité de cette île, comme El Cedral, décoré avec des peintures certainement d’origine maya, et San Gervasio, le site archéologique le mieux préservé et le plus visité.
C’est là que s’élevait le temple consacré à Ix-Chel, la divinité de la médecine, de l’amour et de la fertilité.

Source Wikipédia Crédits Photos : © Paloma Maas  ©Scott Maxwell - Fotolia