Escale à Buenos Aires

Escale à Buenos Aires, Argentine

Danseurs de tango et fiers gauchos chevauchant dans la Pampa, tels sont les clichés qui s'attachent immanquablement à l'Argentine. Pourtant, la plupart des voyageurs qui choisissent cette destination s'intéressent avant tout au merveilleux spectacle naturel que réserve le pays. Des régions désertiques du nord à la cordillère des Andes, en passant par les chutes de l'Iguaçú et la splendeur désolée de la Patagonie, les paysages ont de quoi éblouir le plus irréductible des citadins. A ce dernier, la capitale Buenos Aires, offre sa sophistication et une atmosphère très occidentale que certains lui reprochent. On est en effet surpris par la façon dont la population argentine, largement issue du Vieux Continent, reste ancrée dans la tradition européenne. Aussi, vous n'aurez besoin que de quelques aptitudes à taper dans le ballon rond pour vous adapter à la société locale.

Buenos Aires, dont le nom signifie “Ville aux vents favorables”, est la capitale de l’Argentine. Avec ses larges avenues, ses charmants cafés bordant les trottoirs, ses parcs soigneusement entretenus, ses monuments élaborés, ses nobles statues et ses splendides bâtiments rococo, vous y ressentirez une atmosphère pleine d’élégance. Jusque dans les années 1880, Buenos Aires n’était qu’un petit village. Mais aujourd’hui, elle est l’un des centres les plus dynamiques d’Amérique Latine, avec une population de plus de 11 millions d’habitants. Buenos Aires a souvent été surnommée le “Paris de l’Hémisphère Sud” en raison de ses nombreux superbes restaurants, galeries d’art, musées et de son architecture d’inspiration européenne.

Le poète Jorge Luis Borges a écrit que Buenos Aires était aussi éternelle que l'air et l'eau. Beaucoup d'Argentins assimilent la capitale au pays tout entier, d'autant plus qu'elle accueille 40% de sa population. Cette métropole tentaculaire déployée au bord du Río de la Plata inclut en fait la capitale fédérale et le grand Buenos Aires (les banlieues situées dans la province de Buenos Aires). Trahissant les origines européennes de la ville, son centre bien ordonné fait penser à certains quartiers de Paris. Il se dégage toutefois de ses larges avenues bordées d'arbres et de ses nombreuses places une élégance un peu factice et légèrement sur le déclin. Dans les rues, banquiers affairistes et "fashion victims" côtoient pauvres et chômeurs issus des bidonvilles de la périphérie. La plaza de Mayo et l'avenida 9 de Julio, avenue la plus large du monde et véritable cauchemar pour les piétons, forme le cœur de la vie urbaine, tandis que l'avenida Santa Fe constitue l'artère commerçante à la mode.

La Catedral Metropolina renferme le tombeau de José de San Martin, le héros de la lutte pour l'indépendance argentine. Si vous souhaitez assister à un opéra, un ballet ou à un concert classique, rendez-vous au Teatro Colón, une institution de réputation internationale. Plusieurs musées méritent votre attention, en particulier le musée national des Beaux-Arts, le musée du Cinéma et le musée Historique national. Dans le pittoresque faubourg italien de La Boca, des maisons en bois peintes de couleurs éclatantes s'alignent le long de la rivière Riachuelo. Quant au cimetière de la Recoleta, rempli de riches tombeaux et de mausolées, il incarne à merveille le véritable culte que les Argentins vouent à leurs défunts.

 

Bien que Buenos Aires soit une ville plutôt chère, le centre regorge d'hôtels de toutes catégories. Vous trouverez à Congreso nombre d'établissements bon marché tandis que ceux de catégorie moyenne se concentrent plutôt sur l'avenida de Mayo. Pour manger sans se ruiner, La Boca et San Telmo offrent les meilleures possibilités. Les secteurs de Lavalle et d'avenida Corrientes, dans le centre, disposent de bonnes adresses où déguster une pizza, de copieuses grillades, ou simplement siroter un café en côtoyant l'intelligentsia locale.

Mar del Plata

L'été, les habitants de Buenos Aires migrent vers les plages de Mar del Plata, sur la côte atlantique, à 400 km au sud de la capitale. En dehors de ses étendues de sable (8 km) à perte de vue, cette station balnéaire possède des demeures de caractère rappelant ses origines huppées et des complexes plus modestes destinés aux classes moyennes. Près des quais, des otaries regardent les pêcheurs s'activer tandis qu'une réplique de la grotte de Lourdes ajoute une note kitsch à l'ensemble.

 

Source Wikipédia Crédits Photos : © raphael levy - Fotolia Scott©  Maxwell - Fotolia