Escale à Ajaccio

Escale à Ajaccio, Corse

C'est une ville où l’on perçoit facilement tout l’orgueil de la population qui l’habite et dont l’histoire est relativement récente mais fort riche en événements significatifs, une ville qui est en mesure de séduire tous ses visiteurs, grâce à la beauté de ses panoramas et de certaines de ses zones vraiment enchanteresses.
Son origine est romaine : les latins avaient appelé cette baie, sur la côte occidentale de la Corse, Adjaccium, ce qui signifie « repos », parce que les bergers y dressaient des campements sur la plage pour s’y reposer, bavarder et surveiller leur troupeau avant de monter vers la montagne où ils demeuraient parfois pendant de longs mois.

 

Peut-être en raison de son aspect un peu sévère, la Corse n'a jamais particulièrement attiré les visées des autres populations de la Méditerranée.
Se trouvant un peu en dehors de la portée des intérêts espagnols et des incursions des Sarrasins, la Corse revêtait cependant un certain attrait pour les Génois, lesquels, en 1600, en firent leur avant-poste ainsi qu’un point de contact privilégié pour les trafics commerciaux avec la Sardaigne, le Moyen-Orient, l'Espagne et l'Afrique du nord.
La présence génoise a été vraiment très significative, au point que, dans certaines zones de la ville, on peut entendre un dialecte dont les racines dérivent justement du vieux "zeneixe" (patois de Gênes) des marins liguriens.


Depuis lors, la ville s'est énormément développée, encore que de manière fort harmonieuse, sur le golfe, entre la Punta della Parata au nord et le Capo di Muro au sud, ce qui a donné naissance à un port dynamique, se consacrant aussi bien au trafic commercial qu'au trafic touristique.
La population corse a toujours mal accepté les ingérences étrangères dans les affaires administratives de la région et tous ceux qui ont cherché à imposer leur volonté sur cette région ont dû, à la fin, y renoncer.


La vie en commun avec la France se base sur des principes d'autonomie totale et absolue que la Corse est bien contente de pouvoir gérer en toute liberté par le biais d'infrastructures civiles, économiques et touristiques de très haut niveau.
L'aéroport est excellent, le port également, aussi bien du point de vue touristique que sous son aspect de port commercial et Ajaccio est aujourd'hui une ville fort ouverte au tourisme et aux occasions que celui-ci offre et qui représentent pour la Corse quelque chose de très important.
Profitant d’un climat qui n’a pratiquement pas son pareil en Europe, avec une température moyenne annuelle de 20° et plus de 2.700 heures d’ensoleillement annuel, Ajaccio vaut également la peine d’une visite en raison de ses spécialités gastronomiques et de son hospitalité, qui est encore trop méconnue.


L’histoire de la ville est marquée par la très forte personnalité de Napoléon qui naquit ici et dont la maison de la rue Saint Charles est devenue un musée.
Tout ici rappelle Napoléon, de la cathédrale à la chapelle impériale, en passant par le musée Feschi, où sont conservées de nombreuses œuvres italiennes qui arrivèrent ici grâce aux "expéditions" de l'empereur ainsi que la fameuse grotte, baptisée Napoléon, elle aussi, où l'empereur venait pour se délasser et pour travailler et où se dresse aujourd'hui sa statue, copie parfaite de celle qui est conservée à Paris.

 

Source Wikipédia Crédits Photos : © Marc CECCHETTI - Fotolia ©Scott Maxwell - Fotolia